23/06/2011

A méditer

"La majorité des gens vivent avec la conviction qu’avant de vivre la vie

spirituelle, ils doivent régler les questions matérielles.

 Ils se disent : « Il faut d’abord que j’aie un métier,

 puis je me marierai, j’aurai des enfants à élever, tout cela m’occupera

 pendant plusieurs années. Mais ensuite je serai libre pour la vie spirituelle. »

 Ils ne se rendent pas compte que cette façon de penser est un piège

adroitement tendu par leur nature inférieure qui veut les tenir le

 plus possible éloignés de la seule chose qui peut véritablement les aider.


Si vous attendez d’avoir arrangé toutes vos affaires pour vivre la vie spirituelle,

 vous ne ferez rien. Car les affaires matérielles ne s’arrangent jamais ;

 il se produit sans cesse des imprévus auxquels on doit remédier.

Il faut donc entrer dans la vie spirituelle quel que soit l’état de ses

 affaires matérielles. Pourquoi ? Parce qu’en donnant la première place

 à la vie spirituelle, on travaille sur le monde des causes,

donc on prépare les meilleures conditions pour que le côté matériel,

lui aussi, se trouve peu à peu favorablement influencé."

 


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

14:50 Écrit par marieache dans coups de coeur, réflexions, coups de gueule, etc... | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.